Joignez-vous à la tradition!

Joignez-vous à la tradition!

31 janvier 2018

Depuis 1984, la patrouille à vélo de Jeunesse au Soleil a pour mandat d’accroître le sentiment de sécurité de la communauté et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie pendant les mois d’été en sillonnant les rues de Montréal. D’ailleurs, la patrouille à vélo de Jeunesse au Soleil se prépare à nouveau pour un autre été. En effet, l’organisme est à la recherche de nouveaux candidats pour 2018.

L’offre s’adresse aux étudiants ou aux jeunes adultes de 18 ans et plus qui peuvent s'exprimer autant en français qu'en anglais, qui sont en bonne condition physique, qui ont de la facilité à interagir avec le public et qui ont un fort intérêt pour le travail communautaire ou le travail policier. Les intéressés doivent être en mesure de travailler 40 heures par semaine du 4 juin au 10 août 2018. Leurs fonctions consistent à parcourir les parcs, les aires de jeux, les pistes cyclables, participer aux évènements de quartier, organiser des événements sportifs et travailler auprès de la communauté ainsi qu’en partenariat avec le Service de police de la Ville de Montréal. « Notre but est que nos patrouilleurs atteignent le plus grand nombre de gens possible, informent la population au sujet des services de Jeunesse au Soleil et deviennent en quelque sorte les yeux et les oreilles de la police », explique Jonathan Caisse, coordonnateur du département de la prévention du crime de Jeunesse au Soleil.

C’est le travail communautaire et celui de policier qui a incité une employée de Jeunesse au Soleil, Vanessa Afonso, a rejoint les rangs de la patrouille à vélo de l’organisme l’an dernier. Son expérence en tant que patrouilleuse fut très bénéfique puisqu’elle a pu travailler en étroite collaboration avec les policiers. Ayant étudié en techniques policières, elle mentionne qu’elle a pu être témoin des réalités liées au métier de policier grâce aux opérations auxquelles les patrouilleurs de Jeunesse au Soleil ont participé. Lors de ces opérations, leur rôle était d’informer les gens, de les sensibiliser aux lois en vigueur, mais aussi de créer des liens avec les membres de la communauté. Elle mentionne comme exemple les nombreux moments qu’elle a passés avec les personnes retraitées de la Résidence ukrainienne de Montréal. Pour elle, ces rencontres semblaient illuminer le quotidien de ces individus parfois seuls. Ce qu’elle retient de son expérience en tant que patrouilleuse est l’importance de « prendre le temps d’interagir avec la communauté afin de développer des liens de confiance avec elle », conclut-elle.

Pour David Dieujuste, également employé de Jeunesse au Soleil et ancien membre de la patrouille à vélo, le travail de patrouilleur est une belle occasion d’aider le SPVM. Cet emploi lui a permis pendant trois étés d’établir une relation privilégiée avec la communauté et de développer ses aptitudes en communications. Son expérience en tant que patrouilleur a appris à David l’importance d’avoir une bonne communication avec les policiers; « nous étions les yeux et les oreilles du SPVM », explique-t-il. D’ailleurs, c’est sa vigilance qui a permis de retrouver un homme âgé qui manquait à l’appel il y a quelques années de cela. Il explique que les policiers avaient demandé l’aide des patrouilleurs de Jeunesse au Soleil dans ce cas de disparition. Dès lors, David et son coéquipier ont patrouillé le quartier et ont identifié un homme qui correspondait à la description fournie par le SPVM; il s’agissait bel et bien de l’homme en question. Même aujourd’hui, cet évènement est un grand moment de fierté pour David. Cet emploi d’été lui a permis d’avoir une belle proximité avec la commaunauté que les policers n’ont pas nécessairement. David travaille toujours à Jeunesse au Soleil en tant que membre de la prévention du crime et également conseiller aux services d’urgence où il continu de venir en aide aux gens.

Depuis trois décennies, se sont des jeunes qui sont maintenant des policiers, professeurs, avocats, infirmières et travailleurs sociaux qui ont contribué au succès de la patrouille à vélo. La diversité des profils des patrouilleurs constitue toujours un atout pour Jeunesse au Soleil, rendant ainsi ce travail d’été une expérience positive, bénéfique et mémorable.

1H1A2053.jpgPour de plus d’informations ou pour poser votre candidature, veuillez communiquer avec Jonathan Caisse au 514-842-6822 ou envoyer votre C.V. et une lettre de motivation d’ici le 23 février 2018 à police@sunyouthorg.com.