Mot des fondateurs

Le mot des fondateurs

23 janvier 2018

1954... Il semble qu'il y a une vie de cela, mais c'est à ce moment que tout a commencé pour Jeunesse au Soleil. Cette année-là, un groupe de jeunes dont nous faisions partie (Sid Stevens, 13 ans, et Earl De La Perralle, 9 ans), se sont regroupés afin de créer le Clark Street Sun, un journal de quartier manuscrit dont les profits serviraient à défrayer les frais d'inscription de quelques jeunes défavorisés qui avaient besoin de soutien pour prendre part à des activités sportives.

Au cours des six décennies suivantes, de nombreuses personnes ont rejoint les rangs de notre organisation, chacune apportant quelque chose de nouveau et d'essentiel à un tout sans cesse grandissant. Maintenant en 2018, Jeunesse au Soleil est toujours debout, les fondements de l'organisme reposant fermement sur son personnel et ses bénévoles dévoués. S'il y a une chose que l'année 2017 nous a apprise, c'est à quel point la vie est fragile et changeante. Au cours des 12 derniers mois, nous avons dit au revoir à de précieux contributeurs, alliés et amis. Ces départs nous ont rappelé l'importance de planifier pour l'avenir. Nous sommes heureux d'observer que nos effectifs sont prêts à relever le défi afin que notre organisme existe encore pour de nombreuses années et puisse continuer à prendre soin de la communauté qui l'a vu grandir et mûrir.

En 2017, quelque 8 500 donateurs nous ont permis de faire une énorme différence dans la vie de plusieurs Montréalais dans le besoin. De plus, 1 735 individus ont accompli pour nous 165 764 heures de travail bénévole (ce qui équivaut à 80 emplois à temps complet à 40 heures semaine). Nous ne serions pas qui nous sommes ni capables d'accomplir tout notre travail sans le précieux appui de ces merveilleuses personnes qui font don de leurs ressources et de leurs temps. Au nom de la grande famille de Jeunesse au Soleil, nous souhaitons vous remercier pour votre appui inébranlable et vous souhaiter le meilleur pour 2018.  

Sid & Earl 2018.jpgSid Stevens et Earl De La Perralle prennent soin des Montréalais depuis maintenant 64 ans.
Photo: Nicolas Carpentier