Nous sommes
Jeunesse au Soleil

Au service de la communauté depuis 1954
Ensemble, nous faisons une différence

Notre mission

UN ENGAGEMENT DE SOUTIEN
ET DE PARTAGE DEPUIS 1954.

Nous prenons soin des gens depuis plus de 60 ans en intervenant auprès des personnes et des familles démunies en fournissant une gamme de services d’urgence visant à assurer leurs besoins de base et maintenir leur intégrité. Nous contribuons activement à la prévention du crime et favorisons le développement physique, intellectuel des jeunes par l’éducation, le sport et les loisirs.

Avec une conscience aigüe des défis engendrés par la pauvreté et par les situations de crise, nous fournissons une assistance d’urgence sur les plans alimentaire, vestimentaire, médical, matériel ou financier.

Nous collaborons également avec des partenaires municipaux et des corps policiers à la sécurité de l’environnement par des actions de prévention du crime dans les écoles, dans les rues ou dans la communauté en général.

Pour favoriser le développement physique, social et intellectuel des jeunes, nous entraînons des équipes sportives à un niveau compétitif et soutenons le parcours scolaire des jeunes qui en font partie. Nous offrons également également un programme de loisirs, un camp de jour et un club pour les aînés.

Notre objectif fondamental est de soulager la pauvreté et de prévenir l’exclusion.

Notre histoire

Dans le but de canaliser leurs énergies de façon positive et devant le peu d’activités qui leur sont offertes, un groupe de jeunes du quartier Saint-Louis, dont Earl De La Perralle et Sid Stevens, alors âgés de 9 et 13 ans respectivement, mettent sur pied en 1954 un journal de quartier écrit à la main, The Clark Street Sun. Ils y parlent de leur quartier, la Main (les abords du boulevard St-Laurent, aujourd’hui le Plateau-mont-Royal), et des jeunes qui l’habitent. Plutôt que d’être vendu, ce petit feuillet tiré à deux exemplaires (l’original et une copie carbone) est loué aux familles du quartier à raison de 2 cents l’exemplaire. Les profits générés permettent d’acheter des équipements sportifs et d’organiser des activités sportives et récréatives pour les jeunes du quartier.

Jeunesse au Soleil est un organisme sans but lucratif et un organisme de bienfaisance enregistré. Il tire la plus grande partie de ses revenus de la générosité de nombreux donateurs privés et d’entreprises et compte sur la fidèle collaboration de partenaires des milieux communautaires, humanitaires, municipaux et gouvernementaux ainsi que sur celle de partenaires médiatiques.

Sid Stevens + Harry Friedman qui rédigent le
Clark Street Sun à la machine à écrire

1954 - 1967

Les premières années

Le journal The Clark Street Sun prend naissance en 1954 dans la cuisine des parents de Sid Stevens. Quelque temps après, les jeunes partent à la recherche d’un local permanent à utiliser comme quartier général. Un cordonnier de la rue Saint-Cuthbert (cordonnerie Weiner) consent à prêter gratuitement l’arrière-boutique de son commerce afin d’offrir aux jeunes un endroit où travailler à la rédaction de leur journal hebdomadaire. Dès la première année, ils amassent 500$! Au fil des années, les moyens de production du journal augmentent. On passe d’une version manuscrite à une version imprimée avec photos, articles de fond et de la publicité pour les commerces locaux. Les profits sont toujours utilisés pour l’achat d’équipements sportifs et aussi pour la location d’un gymnase où sont organisées les activités sportives et récréatives. À partir de 1964, le Clark Street Sun est rebaptisé The Sun et l’organisme jeunesse qui en découle est désormais connu sous le nom de The Sun – Youth Organization.

1967 - 1981

Les années d'évolution

En 1967, année de l’Exposition Universelle de Montréal, les jeunes déménagent leurs pénates dans le petit chalet au pied du Mont-Royal (à l’angle des avenues Du Parc et Mont-Royal), grâce à l’appui de Jean Drapeau, maire de Montréal à l’époque. La plus grande superficie des locaux permet de diversifier nos activités. On se penche alors sur les problèmes qu’éprouvent les jeunes qui fréquentent notre organisme. On offre des dépannages alimentaires occasionnels, principalement durant le temps des fêtes. C’est aussi le début de nos interventions sur les lieux d’incendies afin d’offrir notre aide aux victimes. Notre programme communautaire de prévention du crime comprenant des échanges avec la communauté sur des sujets tels la surveillance de quartier, l’abus de drogue et d’alcool, le vol à l’étalage et les dangers entourant les enlèvements d’enfants, est mis en place. On organise des ateliers de sécurité à vélo en collaboration avec la police. Durant ces années, le journal The Sun devient un mensuel, les jeunes préférant concentrer leurs énergies et leurs ressources à aider la population dans le besoin. En 1978, le journal The Sun, qui aura laissé sa marque dans le paysage communautaire montréalais, cesse d’être publié.

1981 - 2004

Un organisme au coeur
de sa communauté

L’année 1981 amène des transformations. Il y a d’abord notre déménagement sur la rue St-Urbain, dans l’ancienne école secondaire Baron Byng. Puis, c’est au cours de cette même année que nous devenons la première banque alimentaire à Montréal, la deuxième au pays après celle créée à Edmonton l’année précédente. C’est aussi en 1981 que nous adoptons la dénomination sociale en français de « Jeunesse au Soleil ». Au fil des années, nous avons développé différents programmes d’aide et d’assistance aux familles et personnes démunies. Depuis le milieu des années 1990, nous intervenons lors de sinistres majeurs affectant la population montréalaise principalement mais aussi celles d’ailleurs. Une trentaine de différents programmes sont maintenant offerts, lesquels sont regroupés en trois départements : services d’urgence, prévention du crime, sports et loisirs. Enfin, nous exploitons notre propre base de plein air située à Rivière-Rouge (secteur L’Annonciation), dans les Laurentides.

2004

Un demi-siècle de
services à la
communauté

Nous avons fêté notre 50e anniversaire en mai 2004. Pour l’occasion, nous avons réuni nos partenaires et amis au chalet du Mont-Royal. Plusieurs dignitaires se sont présentés afin de célébrer notre demi-siècle de services à la population. En amont de cet événement, nous avons fait notre entrée dans le monde virtuel en mettant en ligne notre premier site Internet. Nous nous sommes ainsi doté d’un outil supplémentaire pour informer nos donateurs et notre clientèle sur nos programmes et services ainsi que sur les façons de servir notre cause. Notre site Internet se voulait être un complément aux brochures et dépliants déjà publiés.

2018

Un nouveau chapitre

Le 9 novembre 2018, un nouveau chapitre débute pour notre organisation. Suite à la décision de la Commission scolaire de Montréal de reprendre l’édifice de Baron Byng et de le transformer à nouveau en école, nous avons décidé de prendre notre avenir en main et de trouver un endroit qui répondra aux besoins de notre communauté. Même si nous n’avons pas encore notre destination finale et que nous désirons rester sur le Plateau Mont-Royal, nous avons toutefois trouvé une solution à moyen terme très appropriée. Notre siège social et nos programmes de sports et loisirs retourneront dans la petite maison blanche que nous avons occupée de 1967 à 1981 grâce à d’importantes rénovations faites par la Ville de Montréal. En attendant, nous ouvrirons un centre de services au 6700 Avenue du Parc où les gens pourront avoir accès aux mêmes services qu’ils recevaient à Baron Byng tels que notre banque alimentaire, notre banque de vêtements, l’accès aux médicaments, les services d’incendie et de victimes, l’aide financière aux familles avec des enfants malades et bien plus encore.

Earl De La Perralle

En 2018, nous avons vécu le décès de notre co-fondateur Earl De La Perralle qui a eu un impact considérable sur la vie de milliers de Montréalais. Bien que extrêmement triste, nous nous rallierons et continuerons son travail avec fierté, dévouement, empathie et respect pour que sa vision continue de vivre.

Nous aimerions remercier la Ville de Montréal pour son appui exceptionnel tout au long de notre existence et da sa confiance renouvelée envers notre organisation. Nous aimerions également remercier la communauté montréalaise pour son soutien et sa générosité dont nous aurons besoin plus que jamais. Bien que nécessaire, le déménagement exigera beaucoup de nos ressources et nous aurons besoin de toute l’aide possible pour poursuivre notre mission et ainsi aider la communauté à être un meilleur endroit pour des milliers de Montréalais.